Insémination artificielle

Fécondation d’ovocytes par des spermatozoïdes en dehors de l’organisme féminin, suivie de l’implantation d’un ou de plusieurs embryons dans l’utérus de la femme.

En pratique, chaque ovocyte recueilli par ponction transvaginale après induction de l’ovulation est mis en présence de quelques centaines de milliers de spermatozoïdes au sein d’un milieu de culture approprié, puis placé dans une étuve à CO2. La fécondation se produit en quelques heures et les embryons ainsi formés sont déposés dans l’utérus à travers le col, vers la 48e heure. Initialement destinée aux stérilités féminines par obstruction tubaire.

Cette technique s’applique maintenant aussi aux stérilités à trompes perméables, l’endométriose par exemple, aux stérilités idiopathiques et aux stérilités masculines par oligo-asthéno-tératospermie. Dans les formes extrêmes d’altération du sperme, la fécondation s’obtient par micro-injection d’un spermatozoïde à l’intérieur du cytoplasme de l’ovocyte. En cas d’azoospermie, le spermatozoïde est prélevé dans l’épididyme ou les tubes séminifères du testicule et même une spermatide peut alors être efficacement micro-injectée dans l’ovocyte.

Aucune anomalie particulière des enfants n’a jusqu’ici été rapportée après ce mode de fécondation. Des grossesses multiples sont fréquentes, liées à l’implantation de plusieurs embryons, destinée à augmenter les chances de succès. De plus, les cas de prématurité, source de divers handicaps impensables a priori par le couple, seraient nombreux.

Un suivi psychologique du couple candidat permet une élaboration des meurtrissures et conflits qu’a pu induire une infécondité souvent longue. Il devrait faciliter une bonne relation dans la triade parents et enfant à naitre, lequel doit occuper le plus possible une place centrale. Il arrive aussi que ces "enfants de la science" ne soient pas pris par le couple.

Des études récentes montrent, significativement, que le degré de l’harmonie conjugale dans le projet d’enfant prédit la réussite de la fécondation, et que, "a contrario ", l’anxiété de la femme est associée à son échec. Une recherche au long cours est indispensable.

 

BABYISLIFE CONSULTING S.L.

 

Barcelone
Espagne

Contact : formulaire

Tel.         : +34 91 125 79 42

inFertility News

Baby is Life

 

Facebook
Baby is Life © Copyright 2019. All Rights Reserved